Publié le 24 Juin 2009


Je ne résiste pas à remettre cette petite vidéo dans mon blog, après l'avoir déjà fort appréciée dans le blog "attention à la terre" qui est riche en petites choses humoristiques de ce genre... et donc, si je ne résiste pas, c'est que depuis que j'ai visionné ce dessin animé, tous les matins, lorsque Bali me fait "presque" le même réveil, j'y pense et cela m'amuse !!
Il est certain que lorsque mademoiselle Bali a décidé de se lever et qu'il est l'heure que j'en fasse autant, entre les ronrons du départ, les tapes sur le visage ensuite, et les petites morsures qui commencent par des calins, je finis bien par me lever et descendre lui donner à manger !!!
Petit moment de détente et sourire assuré !!!

"je dédie ce sourire à Gigi, le père de David, en souvenir du 24 juin 1972....."

Voir les commentaires

Publié dans #HUMOUR

Repost0

Publié le 24 Juin 2009

Nous sommes le 24 juin 2009...
cet après midi, Caroline et moi étions intriguées par un bruit bizarre qui venait des arbres proches de la maison, nous avons cherché, regardé et rien vu... Puis à la tombée de la nuit, le bruit avait changé d'origine, il venait du grand sapin au fond du jardin... Et nous avons découvert un petit hibou qui était semble-t-il perdu et pleurait sa mère et ses congénères !!! C'était trop de le voir sur sa branche, juste au dessus de nous, et il nous regardait en poussant des cris. Nous avons pris le temps de faire quelques photos et un film, et puis j'ai dit à Caroline que le mieux pour lui était de nous en éloigner afin que sa maman puisse venir le chercher car il nous semblait entendre d'autres cris au loin.
Alors bonne chance et bonne route, petit hibou... et merci pour ta jolie visite !!
Quel grand bonheur d'avoir un jardin, des arbres et des oiseaux, c'est juste... magique !!!

Voir les commentaires

Publié dans #VIDEOS

Repost0

Publié le 22 Juin 2009

 



J'adore, je craque, je suis fan... de cette femme magnifique et tourmentée !!!
Cette chanson a fait partie de mon hit parade personnel, interprétée par Serge Lama, que je  passais et repassais sur mon vieux tourne-disque de l'époque, en boucle, en chantant à tue tête !!!
Mais cette interprétation de Dalida, avec toute l'énergie de ses souffrances qu'on devine, ou qu'on connait... ça me bouleverse !
Cela me renvoie à ma sérénité actuelle, peut-être gagnée par la sagesse de l'âge, cela me renvoie aussi à des moments où j'étais capable de hurler des douleurs inavouables, tout ce mal être qui me portait parfois... un état particulier douloureux et bon à la fois, dans lequel on peut se complaire, qui donne l'impression d'exister ailleurs que dans une monotonie de vie... qu'au fil des années, on savoure et on cultive !
Ce temps est loin, il me semble... mais parfois, on a l'impression de marcher sur un fil et qu'un faux pas vous ramènerait facilement dans ces gouffres là !! dans ces gouffres d'errance, de larmes cachées, de larmes hurlées dans une église... de mains tendues, d'appels au secours...
Mais non, on a travaillé sur ces moments là, on a analysé les causes profondes, on a compris... sans doute !!! et on a appris à relativiser sur les situations, sur la vie en général, sur le temps qui passe et sur les risques à ne pas prendre pour ne plus jamais se faire mal !!

Bon, je ne suis ni déprimée, ni désespérée, ni perturbée, TOUT VA BIEN, c'était simplement ma manière de ressentir et d'exprimer l'émotion que me procure la vidéo de Dalida dans cette interprétation tellement réaliste !!

Voir les commentaires

Rédigé par martine

Publié dans #VIDEOS

Repost0

Publié le 17 Juin 2009

LA PETITE MARIONNETTE - wideo
Nouveau style de marionnette !!! bien charmante !! merci Monsieur le Ventriloque !!
Mots-clés : rire marionnette


Nous avons eu le privilège de recevoir Monsieur François PELLETIER, humoriste, ventriloque que nous avions rencontré lors d'un de ses spectacles et qui va nous faire le plaisir d'une représentation "privée" à l'écluse de David !
Un petit échantillon de son talent, avec comme accessoire...  une marionnette toute particulière, prénommée Caroline, qui se prête au jeu avec beaucoup de bonheur !!
Une belle soirée prévue pour le samedi 1er août !! avis aux amateurs, on vous attend !!

Voir les commentaires

Publié dans #VIDEOS

Repost0

Publié le 10 Juin 2009

Le Secrétaire
 
 
 
Chantal Guillot
 
Présentation
"Comment l'histoire de six femmes s'invite dans votre salon? Les révélations d'un témoin qu'on ne soupçonne pas ..." Susan reçoit un petit secrétaire pour son anniversaire quand un jour elle découvre qu'il a une particularité. Que cache ce joli meuble? Et qui sont Irène, Cora, Lou, Léna et Rachel?Ce secrétaire est le lien entre ces six femmes... Pour un instant vous serez emporté hors du temps à travers le destin de ces cinq femmes grâce au Secrétaire. Susan détient le secret de ce petit meuble qui orne toujours le coin de son salon. Chantal Guillot publie ici son deuxième ouvrage aux Editions du Manuscrit.
Extrait du livre
"Elle était dans le cabinet de toilette se parant d'une jolie nuisette de dentelle pour sa nuit de noce. Elle en sortit pompeusement et quelle surprise! Hubert était déjà dans les bras de Morphée. Elle se sentit humiliée, déçue et pleura une bonne partie de la nuit regrettant déjà cette union avec Hubert qui s'était conduit toute la journée et leur nuit de noce comme le dernier des goujats. La semaine qui suivit, elle décida de partir en vacances avec ses parents. Hubert étant trop pris par ses affaires! La mer était belle, le soleil et le sable chauds. Elle vit se presser autour d'elle des hommes qui la trouvaient si belle et désirable. Tout cela lui tournait la tête et un jour, elle céda à l'un d'entre eux. Une aventure sans importance pensa-t-elle pour se déculpabiliser. Elle était femme à aimer le sexe et refuser les avances d'un homme beau et séduisant lui était quasiment impossible...ce qu'elle voulait, elle l'obtenait toujours. Après ces courtes vacances, elle dût bien se rendre à l'évidence, elle était désormais mariée et devait des comptes à son mari Hubert. Celui-ci était un riche industriel, élevé dans l'argent et la facilité, il accepta de reprendre le flambeau quand son père se retira des affaires. Diplômé H.E.C, il n'eut qu'à tendre la main pour succéder à son père. Hubert était brillant pour les affaires, mais jamais très attiré par la gente féminine qui était plus intéressée par son immense fortune qu'à sa personne proprement dite. A vrai dire, il s'en moquait, aussi trouva-t-il très pratique, ce mariage avec Cora, une lointaine petite cousine qui avait toujours fait partie du décors. Cora était une femme très indépendante qui avait le goût des belles choses qu'elle s'offrait grâce à son travail dont elle était si fière. Un matin, elle se leva migraineuse et nauséeuse, le médecin se rendit à son chevet pour lui annoncer sa future maternité. Cette perspective la paniquait complètement, elle appréhendait les rondeurs que cette grossesse apporterait à son corps si gracieux quasi parfait. De plus elle n'avait pas l'instinct maternel, toujours habituée à travailler. Hubert rentra tôt ce soir là et quand Cora lui fit part de la nouvelle, il fut rayonnant de joie et d'enthousiasme, il allait être père!! Pourvu que ce soit un garçon ajouta-t-il! Cora était atterrée par tant de bonheur de sa part, elle ne l'avait jamais vu aussi heureux, même le jour de leur mariage. Il devint alors l'homme le plus gentil et attentionné qui soit. Elle reçut des bijoux, des fleurs, il la couvrait de cadeaux et cela dura neuf mois. Enfin, naquit l'héritier tant espéré par Hubert qui se révéla être une jolie petite fille au teint rose répondant au prénom de Fleur...mais Hubert était fou de joie pendant que Cora semblait indifférente."



Deuxième parution pour un manuscrit de mon amie Chantal, livre que j'ai eu déjà le privilège de lire !!
Vous pouvez le trouver en cliquant sur le lien
www.manuscrit.com

et en recherche, "le secrétaire".
Félicitations à mon amie ! je sais que l'écriture est très importante pour elle !! et qu'elle va continuer !!!

Voir les commentaires

Publié dans #MESSAGES

Repost0

Publié le 9 Juin 2009



Arrivée à Paris le 31 mai.... train, taxi, rangement, courses de bases, petit resto habituel chez les Italiens du coin (au sens propre !), puis invitation toute spéciale...  Un accueil autour d'un couscous gigantesque, et de bien d'autres mets de qualité, un accueil chaleureux et touchant ! deux mamans qui se rencontrent, qui se comprennent et sont heureuses de faire enfin connaissance !!! (clin d'oeil pour Rachid : ta maman est délicieusement belle et gentille, touchante aussi dans ses émotions - que du bonheur !!!)



Le lundi, c'est le jour où on dépense l'argent qu'on n'a pas !!! mais avec beaucoup de plaisir. Marques Avenue, direction magasin Renatto Bene, Sylvie pour nous recevoir... et deux heures, tatan et moi dans un salon d'essayage... un peu moins d'entrain que l'an dernier où j'avais eu le privilège d'être toute "relookée".. mais un grand moment de "nanas"  (moi qui déteste les cabines d'essayage d'ordinaire, être capable d'y rester deux heures, c'est un exploit), mais il faut dire que la vendeuse s'en occupe avec beaucoup de joie et de bonne humeur, et qu'on peut se "lâcher" et essayer ce qu'on veut ! Juste précision, on remet sur cintres et on redonne au fur et à mesure, sinon la pauvre, elle y passerait la journée !
Alors quelques bons achats (si c'est comme l'année précédente, je n'ai porté que ça tout l'été !!) !!!



Le mardi, journée Versailles !! l'or et le ciel bleu se marient dans un éblouissement total !! c'est superbe, épuisant, immense... et on n'a pas le temps de faire aussi les jardins, à refaire l'année prochaine !!



Sur les pas de Marie-Antoinette, deux silhouettes en reflet dans la galerie des glaces... l'an dernier, nous avions visité l'exposition consacrée à cette reine déchue, nous avions ensuite lu avec attention sa vie, et la suite logique était la visite de Versailles... à suivre l'an prochain, le petit trianon !!



Jardins de splendeur, si bien entretenus, malgré les nombreux visiteurs, des plans d'eaux (dont nous avons "loupé" le spectacle des grandes eaux, pas assez de temps pour la visite, c'était terminé...),  des arbustes scuptés, des statues qui traversent le temps avec grâce, la perspective des grands bassins plus lointains, du chateau majestueux qui domine ce parc souverainement... On croirait y voir apparaître les belles et leurs robes éblouissantes...
J'étais déjà venue lorsque j'étais petite fille, mais ma mémoire avait gommé beaucoup d'images et j'ai eu plaisir à retrouver tout ça, avec le même éblouissement !!



TRES CHERE MATHILDE !!

Notre soirée théatre,  au Théatre Marigny, une pièce de Israël Horovitz, avec Madame Line RENAUD, Samuël LABARTHE et Raphaëline GOUPILLEAU.


"Mathias débarque des Etats Unis car il vient de recevoir un appartement en héritage de son père. Surprise !! il découvre que l'appartement est occupé par Mathilde, une vieille de dame de 88 ans qui en avoue coquettement 86, et sa fille, Chloé.
Il est en rupture de vie, n'a pas d'endroit où aller, cet appartement était pour lui le dernier moyen de se "refaire" , il comprend que son père l'a acheté en viager et qu'il ne peut donc en disposer... Il demande à rester quelques jours, le temps... de voir venir... et le dialogue s'installe...
Il apprend qu'en fait son père et Mathilde ont partagé une longue histoire... et que voulant préserver leurs couples respectifs et leurs enfants, en fait ils ont entraîné beaucoup de douleur autour d'eux..."

Samuel LABARTHE est complètement remarquable dans un rôle d'homme écorché, alcoolique, désabusé.. il nous emmène dans l'émotion totale, nous montre sa douleur avec une réalité extraordinaire. De plus, il doit tout au long de la pièce parler avec un fort accent américain, ce qui doit être un exercice assez difficile aussi.

 

Madame Line RENAUD, dans son interpérétation de la pièce avec émotion et humour aussi, nous apparait comme une vieille dame qui s'appuie sur sa canne pour se déplacer, et au moment où les acteurs terminent leur exploit et saluent le public, on la voit bondir, saluer, revenir comme si elle avait toujours vingt ans !! Admirable de talent, de prestance, et de présence sur scène.

 

Raphaëline GOUPILLEAU bénéficie d'un rôle où les remarques pleines d'humour sont très présentes, elle joue aussi très bien la colère, l'émotion, la tendresse...

 

Une pièce dont le thème nous montre que l'on ne doit pas cacher aux enfants les histoires des grands, qu'à vouloir les préserver, on fait parfois leur malheur et que ces douleurs là vous collent à la peau toute votre vie !!!

 


 

LA RENCONTRE !!!

Il y a fort longtemps que j'ai perdu ma grande timidité, ou du moins que j'ai appris à la dissimuler, elle m'est revenue d'un coup lorsque j'ai eu le privilège de rencontrer Madame Line RENAUD et de l'embrasser après le spectacle, dans sa loge !!! La toute petite Martine timide s'est retrouvée là, incapable de dire trois mots, si ce n'est "je suis tellement heureuse de vous rencontrer" et "puis je vous faire une bise" !
Madame Line RENAUD a bercé mon enfance car ma maman en était très fan, puis j'ai toujours admiré et aimé ce personnage, ses engagements, sa beauté, son travail, et maintenant sa performance car connaissant son âge, la voir après une représentation toujours fraiche et gracieuse, avec des gens plein sa loge, puis ceux qui attendent encore pour lui parler... je me suis interrogée sur ce qui lui donne cet entrain exceptionnel !! Les gens autour disent "la passion du métier", sans doute, mais il faut aussi être capable d'assumer !!
Merci tatan d'avoir rapidement pris une photo pour me garder cet instant rare...




TATAN

"Trop grande fatigue ou trop d'excitation, quelle qu'en soit la raison, je n'arrivais pas à dormir et je gesticulais dans le lit en me disant que si j'étais à la maison, je serais en train d'écrire sur l'ordinateur, ou bien je grignoterais en lisant !
Nous avions choisi, cette année, avec Tatan, de faire "chambre à part" afin de ne pas mélanger nos insomnies respectives et décalées, ce qui avait pour effet de me tenir éveillée encore davantage avec l'idée qu'une envie de faire pipi m'obligerait à traverser le salon et à la réveiller, dans l'hypothèse où elle-même aurait enfin trouvé le sommeil, et finalement, cette sensation de devoir me lever devenait une idée fixe qui faisait que toute la nuit, j'avais envie d'aller aux toilettes !!
Je songeais à la soirée riche d'émotion d'avoir rencontré Line RENAUD, à la superbe pièce de théatre que nous avions pu voir.. et je me disais que Paris, sans Tatan, cela n'existerait pas pour moi... Depuis des années, elle me sert de guide dans la capitale, me fait découvrir année après année des lieux toujours différents. On marche, on visite, on s'instruit... on rigole, on parle de mille choses, de mon enfance, de nos vies, de nos enfants... on se comprend !!! et c'est très très bon !!
Alors pour conclure cet article, je voulais juste la remercier et lui dire que je n'ai pas résisté à déposer cette belle photo dans le blog !!
A l'année prochaine, même jour, même endroit... si tu le veux bien !!!"



Voir les commentaires

Rédigé par Margosoti

Publié dans #PARIS

Repost0