L'INSOMNIE

Publié le 11 Mars 2007

L'insomnie a envahi ma vie. Avec une constance remarquable, elle s'est imposée. J'ai beau ruser, tenter de l'amadouer, elle se présente d'autorité. J'ai appris à vivre avec les muscles des cervicales endoloris, à reconnaître dans leurs noeuds l'heure dans la nuit, à retarder le moment où ma main se tend vers le réveil pour en distinguer les heures blanches à venir.

Parfois, au bout d'un long tunnel, alors que mes yeux se strient de rouge, une nuit réparatrice vient en effacer les stigmates.

Là encore, avant d'ouvrir les yeux, j'en savoure les bienfaits. La rémission est courte, l'insomnie veille. Bien souvent, il suffit juste d'y penser, de se réjouir de dormir enfin et la voilà de retour. La première lutte passée, on pactise avec l'ennemi, on en découvre les avantages. Que de lectures, de méditations, je dois à l'insomnie. Les pensées nocturnes sont un terreau propre à donner des racines à nos actions.

extrait de "je me souviens de tout" de Isabelle Desesquelles.

autre extrait du même auteur et même livre :

La patience dispense une douceur, pour soi-même et tout naturellement pour autrui. Qu'est-ce qu'une femme douce si ce n'est une femme patiente ?

Tu vois la lumière sur la mer ? A la fin du jour, l'une et l'autre aurant composé plus de tableaux que n'en contiennet tous les musées du monde. On ne se jette pas dans la mer. Surtout ne te précipite pas. Laisse la mer s'insinuer, trouver sa place au creux de toi, tu vas la sentir jusque dans tes fesses, profite de la moindre de ses caresses. Les yeux écartés, tu apprendras à te fondre en elle...

J'ai aimé séduire à travers les mots, ils étaient mon lasso...

Le malheur crée le désenchantement mais les âmes de caractère s'en trouvent fortifiées...

Il sombrait dans les ténèbres et au moment où il le sut, il cessa de le savoir.

... l'insomnie est revenue, me donnant l'impression cruelle de vivre doublement....

Rédigé par Isabelle Desesquelle

Publié dans #EXTRAITS DE LIVRES

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article