Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE REFUGE
Citations, photos, vidéos, animaux, famille, amitié..

un peu de tout pour tout ...

CERDON

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...
CERDON


Une belle journée de promenade bien ensoleillée à Cerdon, avec un guide charmant, ma voisine Jocelyne qui a vécu une bonne partie de sa vie dans ce village  d'environ 680 habitants situé dans l'ain, à mi chemin entre Lyon et Genève, proche de Pont d'Ain, Bourg en Bresse ou encore Nantua.
C'est montagneux, avec de très beaux points de vue et de jolis chemins de balades.... des vignes séparées par des murets de pierre, de belles maisons rustiques, des ruelles étroites, des fontaines, des fleurs...
La spécialité, le vin de Cerdon, pétillant rosé qui se déguste bien à l'apéritif...
A visiter, les grottes  (pour une prochaine fois), une statue de la vierge sur un belvédère pour un but de promenage à pied, ou encore un monument imposant accroché à la montagne, dédié aux résistants de cette région.
Rendez-vous pris pour une prochaine fois avec les baskets pour gravir les sommets et parcourir les forets
Merci Jocelyne pour cet agréable moment !!

(Cliquez sur la photo pour vous promener avec nous !)

L'ALLIGATOR

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...



Sur les bords du Mississipi,
Un alligator se tapit.
Il vit passer un négrillon
Et lui dit "Bonjour mon garçon"
Mais le nègre lui dit : "Bonsoir",
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j'aurais tort
De parler à l'alligator".
Sur les bords du Mississipi
L'alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

Robert Desnos



Je n'ai pas résisté à mettre dans mon blog ce petit texte de Robert Desnos que j'avais appris lorsque j'étais une toute petite fille, et pour lequel, je me souviens exactement de l'intonation et du ton que nous faisait prendre notre institutrice... et puis je me représentais tout à fait l'immense Mississipi, le petit négrillon et l'horrible alligator guettant sa proie, et même si nous y mettions un ton joyeux, ce petit poème me faisait très peur !!!

UNE PARENTHESE DANS LE TEMPS

LE PARADIS DE MARTIN


Il était professeur des écoles en Suisse ! Il y a une vingtaine d'années, il rêvait d'avoir une ferme et sa route l'a amené jusqu'à la Bresse où il a trouvé la maison qui lui convient.
La ferme a gardé son charme du siècle dernier, c'est lui qui s'est adapté à la vie dans la nature, en tirant partie de tout ce qu'elle peut nous apporter.
Je lui rend hommage sur mon blog en vous présentant (avec son accord) de magnifiques photos de son domaine... des plantes... des serres... des poules et des chats ! (cliquez sur la photo pour découvrir la visite).
Lorsqu'on arrive dans cet univers, on est saisi par la variété des plantes et plus encore par les connaissances qu'il a de tout ce qui orne son jardin. Chez lui, on mange des fleurs, on goute des feuilles qui ont un goût de bonbon, on découvre mille variétés inconnues dont on ne saurait que faire sans ses informations.
C'est un homme calme, d'humeur égale, et qui vit au rythme des saisons, mais il ne faudrait pas croire que ce mode de vie est si simple, c'est un travail de tous les jours, de toute l'année, de gérer, produire, chauffer, entretenir tout ça.
Rien n'est laissé au hasard et il sait tirer partie de tout... les petits cailloux dans un entourage de glace dans la salle de bain, les pots de yaourts en verre scellés dans les murs pour donner des passages de lumière... le tuyau sur le toit qui donne l'eau chauffée par le soleil, la cave remplie d'eau qui sert de réfrigérateur ...
L'hiver, tout tourne autour du poele central qui sert de cuisinière, de chauffage aussi..  et un four dans la salle de bain où on fait cuire le pain en prenant un bain  !!!
Il nous reçoit avec des tisanes parfumées, des salades cueillis dans les bois et les prés alentours, il nous régale de légumes inconnus !!
On pourrait croire qu'il vit en ermite, mais pas du tout !! il y a toujours du passage, des amis...
Il cultive une infinie variété de maïs et fait des recherches pour préserver les espèces, et pour ceci, il possède un site internet et échanges des mails avec le monde entier !!
Ce qui me vaut le privilège de l'accueillir chaque semaine sur mon ordinateur... car la connection n'est pas de mise dans cette "parenthèse dans le temps".

MISS LOUHANS 2001

En ce temps là, nous étions revenues à Louhans, Caroline et moi et elle était inscrite au lycée. La section BTS action Commerciale, avait lancé l'élection de Miss Louhans depuis trois années, et cherchait de jolies jeunes filles pour se présenter. C'est ainsi que Caro s'est retrouvée sur le podium... puis élue Miss Louhans, ce qui nous avait fortement amusées. C'était comme un jeu, mais le lendemain, nous étions envahies de bouquets de fleurs dans notre petit appartement sous les arcades, il y avait des articles de journaux... et elle avait même été sollicitée pour participer à l'élection de Miss Bourgogne !! mais effectivement, ce n'était qu'un jeu, et il n'était pas question d'aller plus loin...
Mais cela reste un très joli souvenir, et ma Caroline pour moi est toujours la plus belle des miss... bien évidemment !!!


Pour la petite anecdote, pendant un an, elle a du participer aux petites manifestations organisées par la ville. La première chose fut un voyage en Allemagne où elle fut inscrite d'office !! Et l'épreuve en arrivant était un Duathlon (course à pied qu'elle refusa) et épreuve de vélo qu'elle fit jusqu'au bout. Mais le soir, il fut de mise de gouter la bière et la jolie Miss de Louhans avait quelque peu la tête à l'envers, du coup elle parlait couramment... l'anglais !!! avec les allemands.
Quelques défilés furent ensuite organisés, puis une soirée avec le sosie de Coluche. Ma Miss était parée de ses plus beaux atours, le chignon bien en place, elle avait le rôle de "potiche" à tel point qu'elle était sur le côté de la scène, assise au milieu d'une sorte d"exposition d'objets d'art, mais cachée derrière un énorme bouquet de fleurs... et moi, dans la salle, j'étais morte de rire à l'imaginer en train de rouspéter toute seule, à s'ennuyer ainsi au lieu d'être dans la salle avec moi.
Elle reçut aussi le titre de "Miss Printemps" de Lons le Saunier où nous nous la vîmes pour la première fois en robe de mariée, mais Josiane s'interrogea longtemps sur.... "qui est le mari de Caroline ?".... et elle cherche encore !!!!

MA VILLE

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...
 


Je suis née  Bourg en Bresse en l'an...... il y a longtemps !!!
J'ai grandi à Bourg avec beaucoup de repères de famille, beaucoup d'habitudes et bien du plaisir...  la ville me plaisait, pas trop importante mais juste assez pour sembler bien vivante et pleine de possibilités !! Mes parents avaient un relationnel important et il était rare de se balader en ville sans rencontrer des gens de connaissance.
J'en suis partie, la mort dans l'âme, à vingt-quatre ans, sans y avoir trop réfléchi... et arrivée à Louhans, je n'avais plus qu'une idée, plus qu'un but.... déménager et retourner à Bourg !! J'y ai même acheté un appartement dans l'espoir de revenir l'habiter au plus vite !!
Puis la vie a fait que je suis restée à Louhans, le travail... les enfants.... la vie..... des problèmes aussi, des périodes galères sans beaucoup de choix...
Puis les années ont passé !!! Je suis arrivée en 1980 à Louhans, j'ai fait un périple en 2000 dans une autre région, et je suis revenue habiter à quelques pas de la maison où j'étais arrivée en 1980... et mon but est certes à ce jour, de ne jamais en repartir !!
Il faut dire que j'ai trouvé mon "coin de Paradis", et pour cause... le terrain sur lequel la maison est construite s'appelle "le champ du Paradis"... l'histoire du quartier, je la connais par coeur, la construction de ma maison aussi, transmise par les histoires racontées par l'ancienne propriétaire qui a vu la maison se réaliser lorsqu'elle avait six ans puisque c'est son père et le meilleur ami de celui-ci qui en avaient lancé la construction...
Et puis, j'ai "posé mes valises" dans cette maison, c'est le premier endroit où je suis chez moi... et je suis au coeur de la ville (photo !!!) avec un jardin, les oiseaux qui chantent dans les arbres, les fleurs qui animent le jardin au fil des jours de leurs couleurs diverses, et maintenant le bruit de cascade du bassin...
Mais où pourrais-je bien aller pour me sentir aussi bien qu'ici.... aucun voyage, aucune vacance ne m'attirent vraiment....  sans oublier deux petits chiens et un chat qui jouent dans le jardin...
Alors j'ai renoncé à Bourg en Bresse, je sais que ma vie est ici et je sais que j'ai infiniment bon de se sentir chez soi et tellement bien !!!
Et aujourd'hui, lorsque je fais le tour de Louhans à pied, il se trouve toujours quelqu'un pour me saluer alors que je peu circuler dans Bourg complètement anonyme... Louhanaise ?? pas vraiment... mais  Louhanaise de coeur... sans doute... même si je vis dans le clos de mon jardin et de ma maison... mais la petite ville est très belle.... aussi !!!


NOUS SOMMES TOUS DES LOCATAIRES

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...

Réflexion sur la possession des biens :Photo-058.jpg

Prenez par exemple ce pourquoi nous sommes capables de nous endetter longtemps et de sacrifier beaucoup de choses, notre maison et le terrain tout autour !!
Remontons dans le temps. Immaginons ce terrain avant notre naissance, il ne nous appartient pas encore, il appartient à quelqu'un d'autre qui pense le posséder.
Remontons encore deux cents ans en arrière !!!
Ce terrain n'appartient à personne, il est en friche et personne n'est venu se l'approprier !!
Remontons des millions d'années en arrière... les dinosaures paissent tranquillement dessus, personne ne pense possèder ce terrain et le petit bout de papier que nous allons signer un jour devant le notaire semble bien minuscule et peu significatif !!
Bon, partons dans l'autre sens... nous nous envolons dans le futur, par exemple dans cinq cents ans...
Plus personne ne sait qui nous sommes, les notaires n'existent plus, voire les humains n'existent plus, le bout de papier signé un jour est un tas de cendres.
En conclusion, personne ne possède vraiment ce terrain, nous sommes juste "un occupant temporaire". Pour la nature, notre passage sur terre n'a que la durée d'une fraction de seconde... nous sommes à peine locataires le temps de notre vie de ce bout de terrain que nous croyons posséder.
A présent, faisons faire un bon dans le futur pour toutes nos possessions. Dans mille ans, que seront-elles devenues ? Et oui, un beau tas de poussière... ou peut-être dans un musée !!!
Finalement, on ne possède pas vraiment les choses, on les garde seulement un temps avant qu'elles ne soient détruites ou qu'elles passent dans d'autres mains.
La possession est avant tout une vue de l'esprit; elle est fragile face au temps qui passe, à l'impermanence, aux lois des hommes ou de la nature !!!

Voilà... c'était juste une reflexion sur le temps qui passe et nos possessions.....

HELAS....

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...

LA MORT DE BON SENS

 

Aujourd'hui, nous déplorons le décès d'un ami très cher qui se nommait « Bon Sens » et qui a vécu parmi nous pendant des années !

Personne ne connaît exactement son âge car les registres de naissances ont été perdus il y a bien longtemps dans les méandres de la bureaucratie.

On se souvient de lui pour des leçons de vie, comme « La journée appartient à celui qui se lève tôt », « Il ne faut pas tout attendre des autres » et « Ce qui arrive est peut-être de Ma faute »...

 

« Bon Sens » vivait avec des règles simples et pratiques, comme « Ne pas dépenser plus que ce que l'on a » et des principes éducatifs clairs comme « Ce sont les parents et non les enfants qui décident ».

« Bon Sens » a perdu pied quand des parents ont attaqués des professeurs pour avoir fait leur travail en voulant apprendre aux enfants les bonnes manières et le respect. Un enseignant renvoyé pour avoir réprimandé un élève trop excité a encore aggravé l'état de santé de « Bon Sens ».

 

Il s'est encore plus détérioré quand les écoles ont du demander et obtenir l'autorisation parentale pour mettre un pansement sur le petit bobo d'un élève, sans pouvoir informer les parents de dangers bien plus graves encourus par l'enfant.

« Bon Sens » a perdu la volonté de survivre quand des criminels recevaient un meilleur traitement que leurs victimes. Il a encore pris des coups quand c'est devenu répréhensible de se défendre contre un voleur dans sa propre maison et que le voleur a pu porter plainte pour agression.

 

« Bon Sens » a définitivement perdu sa foi quand une femme qui n'avait pas réalisé qu'une tasse de café bouillante était chaude, en a renversé une goutte sur sa jambe et pour cela a obtenu une indemnisation colossale.

 

La mort de « Bon Sens » a été précédée de celle de ses parents : « Vérité et Confiance », de celle de sa femme « Discrétion », de celle de sa fille « Responsabilité » et de son fils « Raison ».

Il laisse toute la place à ses trois faux frères « Je connais mes droits », « C'est la faute de l'autre » et « Je suis une victime ».

 

Il n'y avait pas foule à son enterrement car il n'y a plus beaucoup de personnes pour se rendre compte qu'il est parti !!!

THANKSGIVING

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...


 

Fête américaine : Thanksgiving

Le dernier jeudi du mois de novembre, tout les américains se réunissent en famille pour partager la traditionnelle dinde de Thanksgiving et le gâteau au potiron.
Thanksgiving est une journée d'action de grâces pour remercier les Indiens et le Ciel d'avoir permis aux premiers pèlerins venus d'Angleterre de s'installer et de vivre sur le sol américain grâce aux bonnes récoltes qu'ils ont pu y faire.

Les pelerins se sont établis à Plymouth Rock le 11 decembre 1620. Leur premier hiver fut dévastateur. Au début de l'automne suivant, 46 étaient morts sur les 102 qui étaient venus sur le "Mayflower". Mais, la moisson de 1621 fut une des plus réussies si bien que les colonisateurs restant déciderent de fêter ca. Cette fête était plus une traditionnelle "fête de la moisson" à l' anglaise qu'une vraie tradition de thanksgiving. Cela dura 3 jours.

Cette fête de "Thanksgiving" ne fut pas reproduite l'année suivante. Mais, en 1623, lors d'une sécheresse sévère, les pilgrims se regroupèrent pour prier et invoquer la pluie. Quand une pluie dense et continue apparut le jour suivant, le Gouverneur Bradford proclama un nouveau jour de Thanksgiving, invitant de nouveau les Indiens. Ensuite, ce ne fut pas avant Juin 1676 qu'un autre  jour de "Thanksgiving" fut proclamé.

Le 20 Juin 1676, le conseil de Charlestown, Massachusetts, se réunit pour déterminer quelle était la meilleure période de l'année pour exprimer sa reconnaissance envers la bonne fortune qui avait permis a leur communauté de s'établir. A l'unanimité, ils décident de proclamer le 29 Juin comme jour de "thanksgiving".

Octobre 1777 fut la première fois ou les 13 colonies se joignèrent pour célèbrer un "thanksgiving": c'était pour commémorer leur victoire contre les Anglais à Saratoga. Mais ce ne fut l'affaire que d'une fois.

Ensuite, ce fut George Washington qui proclama une journée nationale de "Thanksgiving" en 1789, bien que certains y étaient opposés. De la discorde régnait au sein des colonies, plusieurs pensant que les croyances de quelques Pilgrims ne méritaient pas qu'on y consacre un jour national. Plus tard, le président Thomas Jefferson rigola à l'idée d'avoir un "Thanksgiving day".

Ce fut Sarah Josepha Hale, une éditrice de revue, qui contribua fortement à l'instauration d'un "Thanksgiving Day". Hale ecrivit de nombreux articles defendant sa cause dans ses magasines.
Finalement c'est en 1863, que le Président Lincoln proclama le dernier Jeudi du mois de Novembre journée nationale de Thanksgiving.

Thanksgiving fut proclamée par chaque président après Lincoln. La date changea de temps en temps, elle fut notamment modifiée par Franklin Roosevelt, qui l'instaura une semaine à compter du dernier jeudi du mois de facon à allonger la saison de shopping de Noel. Le public protesta tellement contre cette décision que le président la remit à sa date originale 2 ans plus tard...

C'est durant la présidence de Franklin Delano Roosevelt, en 1941, que Thanksgiving fut finallement déclarée "legal holiday" par le Congrès et fut instaurée le 4eme jeudi du mois de Novembre...

De nos jours, les américains célèbrent Thanskgiving où qu'ils soient.

Le côté religieux joue une part moins importante qu'autrefois, les réunions de famille sont de circonstance. Les invités peuvent apporter des plats pour la célébration mais surtout pas de cadeaux.
 

La dinde

Que les pèlerins en aient mangé ou non lors de leur premier Thanksgiving, la dinde est définitivement liée à cette fête.

La sauce à la canneberge, et la tarte à la citrouille font elles aussi toujours partie du repas.

La citrouille est le légume qui sauva les pèlerins durant ce terrible premier hiver et est devenue presque aussi importante la dinde.

Le partage du dîner de Thanksgiving avec la dinde est une coutume typiquement américaine.

LA PISCINE

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...

piscine.jpgCe matin, j'avais prévu d'accompagner caroline à la piscine municipale de Lons le Saunier, toute neuve, toute belle avec des endroits accessibles à tous ! N'ayant personne pour garder Josiane, je lui ai suggéré de venir avec nous. Dans un premier temps, sachant qu'elle a peur de l'eau, je pensais l'installer au balcon afin qu'elle regarde, puis au dernier moment je lui ai mis son maillot de bain et je lui ai expliqué tout au long de la route qu'elle pouvait mettre ses pieds dans l'eau !!
Et bien, victoire, non seulement les pieds dans la pateaugeoire, mais assise dedans, puis elle a accepté de me suivre dans le bain bouillonnant où elle est descendue jusqu'à avoir de l'eau aux épaules !! Quel exploit, je suis fière d'elle qui se surpasse.
Après tout ça, elle m'a attendue au bord de la piscine pendant que je nageais, en me faisant de grands signes à chaque fois qu'elle me reconnaissait.
Et elle est partante pour y retourner... dès samedi prochain !!!!! 
Bravo Josinette, t'es la meilleure !!

LE BASSIN

#UN PEU DE TOUT POUR TOUT ...

DSCF0583.JPG

Au départ, il y avait ça..... enfin même pas, un mur qui nous sépare de l'école, un jardin banal... et une ébauche de cascade, d'où cet infâme tas de pierres....

DSCF1013.JPG

Ensuite il y a eu ça... tout à la pelle et à la brouette, toute la terre transportée par David.. et le projet de bassin, toujours plus grand, malgré mes réticences...

DSCF2195.JPG

Pendant une saison, c'est resté ainsi... avec les innombrables commentaires de chacun !!! en partant des fouilles archéologiques... à ma future tombe, et dans les visites "guidées" du jardin, nous ne cessions d'expliquer le fonctionnement futur de cette piscine biologique....

Photo-048.jpg

Quelques jours sous la neige, mais toujours bien présent... et toujours les mêmes questions des visiteurs, et toujours les mêmes réponses....  j'imaginais des années à rabâcher la même chose !!!

Photo-005.jpg

Et à ce jour, le voilà enfin rempli d'eau... pas terminé bien sûr, mais enfin cela ressemble à un bassin ! On a pompé l'eau du puit, elle est arrivée un peu jaune, puis le sable s'est déposé dans le fond et elle est claire...

Je suis ravie, c'est loin d'être fini puisqu'il faut tendre le revêtement, creuser autour pour le fixer, placer des pierres... puis l'an prochain, au printemps, installer une pompe et des filtres... et il faut également s'occuper des plantes aquatiques qui filtrent l'eau...

Mais déjà là, c'est très beau et je trouve apaisant de regarder l'eau transparente et calme... je le regarde depuis le vélux de la chambre, depuis la fenêtre de la cuisine, et quand j'en ai assez de mes comptas, je vais le voir de plus près !!!

Une citation pour David qui depuis sa petite enfance me  harcelait afin que je le laisser réaliser un bassin :

"Ils ont échoué parce qu'ils n'avaient pas commencé par le rêve" (Shakespeare)

Et bien son rêve ne l'a jamais lâché... Il va enfin en voir l'aboutissement !!  
Merci David !!! c'est superbe.

 

Photo-026.jpgJ'ajoute une photo avec le bassin un peu plus rempli et la maison qui s'y reflète.... ce samedi, on s'occupe des bordures et des finitions... enfin encore un peu !!

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 > >>
RSS Contact